Archives de Tag: masse critique

Masse critique (bis): mon facteur doit être bibliophile…

…parce qu’il n’a ni écorné, ni bousillé, ni abandonné le livre que j’attendais.  Je l’ai trouvé bien tranquillou dormant sur un lit de prospectus. Donc merci Monsieur mon facteur! Je vais donc pouvoir vous en dévoiler un peu plus sur ce livre dont je vais faire la critique prochainement. Enfin, dès que je l’aurai lu, ça va de soi. Je commence la lecture ce soir, si tout va bien.

Mise en scène de bon aloi par rapport au titre

une mise en scène rappelant le titre

Il s’agit donc, comme la couverture en témoigne, de la La longue patience du sanglier sorti chez Plon dans la collection Policier et écrit par un duo d’auteurs, Christine Pedotti et Vincent Villeminot. Je peux vous dire qu’il coûte 18 euros en librairie, qu’il fait 297 pages  et vous copiter/coller l’accroche publicitaire de la quatrième de couv’ [ouah, je m’échine au travail, le copitage/collage, c’est vraiment trop dur]:

Ecrivains et journalistes, Christine Pedotti et Vincent Villeminot forment le nouveau duo d’auteurs du polar français. Avec La longue patience du sanglier, ils proposent une intrigue policière qui explore les cicatrices de l’Histoire et nous conduit au coeur d’une France âpre et secrète, où les drames du siècle passé n’en finissent pas d’engendrer les faits divers les plus sombres.

Mes impressions sur l’objet livresque:

La couv’ est sympa sans être transcendante. Sa couleur noire cible tout de suite le genre, on a à faire du polar et en plus, c’est marqué dessus [ça, c’est pour vous rassurer sur mes aptitudes en lecture]. Le petit effet de mise en scène entre carabine/ groin (museau?) de sanglier est bien vu mais donne au final une couverture peut-être trop sobre.

Le papier est de bonne qualité et sent sublimement bon [j’avoue, votre honneur, je suis une fétichiste du papier], il est assez rugueux pour ne pas glisser sous les doigts mais garde un toucher doux. Et n’empêche, quand on lit, la sensation que donne le papier n’est pas négligeable, si, si. La police choisie est assez grosse sans compter qu’elle doit être en taille 14. A vue de nez. C’est peut-être du 13, remarquez. Bref, amis myopes, presbytes ou astigmates, vous pourrez lire tranquille sans vous esquinter le regard.

Ce à quoi je m’attends:

Le résumé de la 4ème de couverture nous parle d’exhumation de corps datant de 1918 et nous indique le premier mystère: six squelettes français et allemands enterrés au même endroit.  Un écrivain débarque dans l’histoire et utilise cette découverte comme trame pour la nouvelle enquête de son héros détective. Bientôt le romancier comprendra qu’il a creusé peut-être un trop loin en voulant remonter à la surface de vieilles histoires oubliées.

Picth alléchant, n’est-il pas ?  J’aime bien le procédé en miroir: un roman qui parle d’un écrivain en train d’écrire son roman. Au sujet de l’histoire, bien que je sois assez néophyte en terme de polar/thriller, j’ai quand même un passé de jeune ado jouant au Cluedo et lisant du Agatha Christie, donc j’aime dénouer les fils d’un mystère bien épais, à condition que le suspens soit de mise et qu’on découvre pas dans les premières pages la fin téléphonée depuis le départ.

De plus, je ne connais absolument pas ces auteurs, ce sera l’occasion de les découvrir. J’ai un mois pour faire la critique, allez, ça va le faire. Je commence ce soir!

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

6 Commentaires

Classé dans Blogging, Livres, Thriller

Babélio: Opération Masse Critique – résultats!

chez Babélio

chez Babélio

Parfois dans la vie, j’ai des coups de chance complètement insoupçonnés qui font des petits riens agréables. Il faut savoir que peu après l’ouverture de mon blog, j’ai ouvert un compte chez Babélio pour y partager ma bibliothèque. Et comme le hasard est sympatoche avec moi en ce moment, il s’est trouvé que je me suis inscrite à peine quelques jours avant l’ouverture de la 5ème édition de l‘opération Masse Critique organisé par Babélio.

Masse critique, Qu’est-ce c’est donc? Petit rappel en vous copiant/collant [le ctrl+c /ctrl+ v, c’est mal, ne faites pas ça chez vous les enfants!] les conditions depuis le site source.

« Masse Critique est un programme de partenariat proposé par Babelio aux éditeurs et aux blogueurs membres de Babelio. Il a pour objectif de distribuer des livres aux blogueurs en l’échange de critiques publiées sur leurs blogs et sur Babelio. « 

Je trouve quand même que c’est une super idée pour mettre en avant les blogueurs-apprentis critique littéraire sans compter qu’une avalanche de 5 étoiles peut permettre à un auteur d’en faire sa pub sur la quatrième de couv’ [oui, je suis comme ça, je dis couv’ moi, c’est plus bath]. Et puis si ça permet d’avoir du livre gratuit, on va pas cracher dans la soupe non plus, hein? Non parce que Millenium par exemple, j’avais bien envie de le lire pour céder à mon côté victime du marketing. Cependant, chez Actes Sud, ils ont compris la recette: 22 euros le tome, y’en a 3, faites le compte [66 euros pour les nuls en maths, on dit merci qui?].  Bref, c’est beaucoup trop cher pour une trilogie à laquelle je ne suis même pas sûre d’accrocher. Donc, au final, cette opé, Masse Critique, ça peut-être tout bénef’, si on tombe sur une jolie perle s’entend.

Alors comment qu’on fait pour participer?

C’est pas très compliqué. Il suffit de deux choses: avoir un blog et être membre de Babélio. Une fois ces deux conditions réunies, vous vous inscrivez à l’opération et vous choisissez parmi des dizaines de livres tous genres confondus celui ou ceux dont vous aimeriez faire une critique. Evidemment, si votre blog est consacré au Tuning des 205 GTi , il y a peut-être peu de chances que vous soyez sélectionné surtout si vous avez coché un bouquin sur la Rétrospective des auteurs incompris de la littérature allemande du début XIXème ou encore Briquette Zones tombe amoureuse à Nothing Valley.[Attention j’aime beaucoup les 205 GTi mais je préfère les Pontiac Trans Am (c’est mon côté revival 80’s)]

Donc, pour reprendre le fil de mon histoire, j’ai coché plein de livres qui me plaisaient (enfin plein, c’était 4 ou 5, je sais plus) et ai attendu patiemment les résultats pour savoir si j’étais sélectionnée ou non. Si vous allez sur le site d’ailleurs, la 5ème édition est terminée, il vous faudra attendre l’année prochaine. Et c’est hier après-midi que j’ai reçu dans ma boite mail, un petit courrier du Staff Babélio, m’expliquant que j’allais bientôt recevoir mon livre. Alors c’est peut-être idiot, mais comme c’est la première fois que je participe et la première fois qu’on me demande faire une critique sur un livre que je vais recevoir gratuitement, cela me rend toute chose.

Concernant le livre en question, je laisse le mystère planer bien que mes followers sur mon Twitter soient déjà au courant. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il s’agira d’un polar écrit par un auteur français. A réception du dit livre, j’aurais un mois pour en faire la critique, si je me débrouille bien, ça devrait le faire.

Ma seule mini panique, c’est qu’à partir de jeudi, je pars quatre jours dans le Sud [préparatifs de mariage] et ne reviens que lundi soir. J’espère que le facteur ne va pas me faire d’entourloupe du style:  le laisser à l’abandon devant ma porte ou le faire rentrer de force dans la boite quitte à bousiller les coins. On verra bien!

Quelques blogueurs qui vont masse critiquer: Livrement, If is dead, Dans la Lune et Madame Charlotte

14 Commentaires

Classé dans Blogging, Livres